• Apprentissage : les aides de l’Etat jusqu’à fin 2021 ! Lire la suite

COMMENT ÊTRE UN BON TUTEUR ?

 

Lorsque l’on parle d’alternants ou d’apprentis il y a derrière ce que l’on appelle : les tuteurs. Mais qu’est-ce qu’un tuteur ? A proprement parlé le tuteur donne sa cohérence à la formation de l’alternant entre les enseignements théoriques et la pratique en entreprise. Il peut être le chef de l’entreprise, ou un salarié.

Être un tuteur c’est bien, mais être un bon tuteur c’est mieux !

Nous avons interrogé nos élèves et voici ce qu’est d’être un bon tuteur aux yeux de nos étudiants.

Le bon tuteur est à l’écoute de son apprenti. Il prend soin de répondre aux questions, et aide en cas de besoin. Un tuteur doit bien se faire comprendre dans ses explications en plus de s’exprimer clairement. Il se montre intéressé et cherche à motiver son apprenti. Être un bon tuteur est aussi une histoire de relations humaines. Une relation saine et de confiance est nécessaire à la réussite de l’apprenti. Ses principales qualités ? Patient, pédagogue et investi.

Du point de vue des conseillers en formations, un tutorat efficace se caractérise par l’accompagnement de son alternant durant tout son cursus. Le bon tuteur prend le temps de participer aux différentes réunions de l’établissement et il accompagne son apprenti aux examens blancs. Un bon tuteur pose également des questions autant à l’équipe qu’à son alternant. Il lui faut une capacité d’adaptation puisque parfois, au fil des séances, le tuteur devra s’attendre à réévaluer les objectifs de l’élève qui progresse dans son cheminement. Par sa bonne humeur et sa motivation, le tuteur devient un modèle de réussite pour l’alternant, l’incitant à s’impliquer davantage dans sa réussite scolaire. L’humilité est une qualité qui semble aussi être importante pour être un bon tuteur. Même en connaissant les notions sur le bout des doigts, il peut arriver que des éléments de la matière nous échappent. C’est normal, on ne peut pas tout savoir, et il faut surtout être en mesure de le reconnaître. Il est en effet préférable de dire à l’élève que l’on ignore la réponse plutôt que de lui donner de l’information approximative.

En résumé : Être tuteur n’est pas chose facile et n’est pas destiné pour tout le monde. Il faut de la du temps et de la patiente. Mais être tuteur est une activité tout de même valorisante. Cela permet d’avoir un œil neuf sur différents points et d’apprendre parfois à encadrer une personne. Et quel plaisir de former un bon élément, de transmettre son savoir et de voir, qui sait, l’élève dépasser le maître !

Un grand merci aux tuteurs de nos élèves pour leur investissement permanent.

N’hésitez pas à nous contacter

L’ESGM c’est plus de 100 professionnels de la formation :

  • Professeurs issus de l’Education Nationale qui apportent toutes leurs compétences pédagogiques
  • Professionnels qui partagent avec enthousiasme leur savoir et leurs pratiques professionnelles